Communications

Grossesse, voyage en avion et assurance voyage : ce qu'il faut savoir


François Sestier, MD, PhD, directeur médical

À la suite de la publication du Royal College of Obstetricians and Gynaecologists (RCOG) à l'effet que voyager en avion ne constituait pas de risque pour une femme enceinte ou son bébé (lire l'article), il importe de nuancer cette affirmation en regard d'une couverture d'assurance voyage.

En effet, une grossesse normale chez une femme en santé ne représente pas de facteur de risque accru lors d'un voyage aérien. Toutefois, certaines précautions de santé doivent être prises avant le départ, surtout si vous avez une condition médicale, si vous avez déjà fait une fausse couche ou une grossesse extra-utérine. Par ailleurs, l'Organisation mondiale de la santé (OMS1) indique que si une femme enceinte dont la grossesse est normale peut voyager en toute sécurité, les transporteurs aériens posent des conditions aux voyageuses en fin de grossesse :

  • Au-delà de 28 semaines, les femmes enceintes doivent présenter un certificat médical qui indique la date prévue de l'accouchement et confirme que la grossesse se déroule normalement;
  • les femmes enceinte d'un enfant peuvent voyager jusqu'à la 36e semaine;
  • les femmes enceintes de 2 ou plusieurs enfants peuvent voyager jusqu'à la 32e semaine.


Il convient de vérifier ces conditions puisqu'elles varient d'une compagnie aérienne à l'autre.


Assurance voyage Croix Bleue : jusqu'à 32 semaines

La grossesse n'est pas une maladie, certes, mais elle présente des risques de complications.
Si les recommandations médicales canadiennes1  permettent le voyage jusqu'à la 36e semaine, Croix Bleue couvre le risque lié à la grossesse pour 32 semaines. Par conséquent, la grossesse et ses complications ne sont pas couvertes durant les 8 semaines précédant la date prévue de l'accouchement. C'est pourquoi il faut absolument consulter son médecin avant d'engager des frais dans tout projet de voyage.

Prévention santé pour les femmes enceintes désirant voyager par avion

Informez votre médecin de votre projet de voyage. Selon votre état, une échographie sera peut-être nécessaire pour vérifier le développement du fœtus, sa position et sa viabilité. Ceci est particulièrement important s'il y a historique de grossesse ectopique ou de fausse couche.

Si votre médecin vous déclare apte à voyager, sachez que :

1. Les femmes qui souffrent du mal des transports ressentent plus vivement les symptômes lorsqu'elles sont enceintes. Informez votre médecin si vous y êtes sujette.

2. L'immobilité augmente les risques de thrombose veineuse profonde. Le risque est plus élevé chez les femmes enceintes, ceci jusqu'à 6 semaines après l'accouchement. Porter des bas ou des bandes de contention favorise une meilleure circulation sanguine dans les jambes et aide à prévenir la formation de caillot.

3. Bougez durant le vol : étirez les jambes, levez-vous et marchez.

4. Restez bien hydratée en buvant de l'eau ou des jus de fruits.

Si votre médecin craint un risque de fausse couche ou vous déconseille de voyager - quelle que soit la raison - renoncez à partir. Cela poserait un trop grand risque pour votre santé et celle du bébé et toute consultation médicale reliée à votre grossesse ne serait pas couverte par votre assurance voyage.


1 Voyager enceintehttp://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/voyager-enceinte

Sources (en anglais seulement)

Civil Aviation Authority (CAA): Pregnancy
http://www.caa.co.uk/default.aspx?catid=923&pageid=13747

Royal College of Obstetricians and Gynaecologists (RCOG): Updated guidance, air travel during pregnancy
http://www.rcog.org.uk/news/rcog-releases-updated-guidance-air-travel-during-pregnancy

World Health Organization (WHO): Travellers with medical conditions or special needs
http://www.who.int/ith/mode_of_travel/travellers/en/index.html