Programme assistance

Info-Voyage

Partez informé, revenez en santé !

Conseils santé pour un voyage réussi !

Ne méritez-vous pas vos vacances ? Pour foule de renseignements utiles et auxquels on ne pense pas toujours, consultez notre page de conseils santé avant de partir.Et bon voyage !

Préparer ses vacances : des mesures élémentaires de prudence

Informez-vous longtemps avant le départ

Votre agent de voyage, un guide conseils sur le pays, votre assureur même sont des sources de renseignements fort utiles.

Si vous manquez de temps, l'ambassade ou le consulat au Canada du pays que vous visitez est la meilleure source d'information qui soit et les informations sont souvent gratuites puisqu'elles favorisent le développement de leur industrie touristique.

Pour les adresses, consultez la section Voyage des grands quotidiens ou le site Affaires étrangères et commerce international Canada qui donne la liste de toutes les missions diplomatiques : http://w01.international.gc.ca/Protocol-Protocole/Missions.aspx?lang=fra

Les vaccins

Dès que choisissez une destination, informez-vous sur les vaccins obligatoires ou recommandés.

Assurez-vous que vous et vos enfants êtes vaccinés contre les maladies potentiellement dangereuses et vérifiez si vos propres vaccins vous protègent encore. Plusieurs vaccins peuvent maintenant être administré en une seule injection.

Consultez le site de Santé Canada à l'adresse suivante pour une liste des cliniques santé voyage à travers le pays. Elle est régulièrement mise à jour : http://www.phac-aspc.gc.ca/tmp-pmv/travel/clinic-fra.php

Attention : une vaccination ne vous dispense pas de respecter
les mesures de prudence pour éviter d'être piqué par des insectes, contaminés par des bactéries ou mordus par un animal indigène. Prévoyez donc insecticide, chemise à manches longues et pantalons, chaussures fermées, moustiquaire etc.

Les femmes enceintes

Elles doivent absolument consulter leur médecin au préalable. Vous pourrez ainsi vérifier votre état de santé et vous enquérir des activités ou aliments à éviter si le voyage est effectué à l'étranger. Les distances courtes et les arrêts fréquents sont également à privilégier.

Trousse de premiers soins

En vacances, vous devriez toujours avoir une trousse de premiers soins en votre possession pour soigner les blessures légères.

Cette trousse devrait contenir, entre autres, des bandages, des compresses et rubans adhésifs, des ciseaux, un antiseptique, de l'onguent antibiotique et une écharpe d'immobilisation.

Mais attention, si vous avez dans vos bagages à main des ciseaux voire même une lime à ongle de métal, on vous les confisquera aux douanes.

Rangez votre trousse dans les valises qui prendront le chemin de la soute à bagages.

Voyager avec une maladie chronique
  • Consultez votre médecin au moins 4 mois avant de partir pour vous assurer que votre maladie est bien sous contrôle. Si vous avez plus de 55 ans, passez le voir au minimum 7 mois d'avance. À défaut de consulter, votre assureur pourrait refuser une demande de règlements.

  • Si vous consommez des médicaments sur une base régulière, vous devez avoir la preuve qu'ils sont nécessaires. La meilleure preuve reste l'étiquette originale de votre prescription ou la copie de la prescription du médecin. Apportez plus de médicament qu'il ne vous en faut. 

  • N'essayez pas de faire de la place dans vos bagages en mettant tous vos médicaments dans un seul contenant. Les douanes sont sévères et vos médicaments doivent se trouver dans leur contenant d'origine avec l'étiquette indiquant qu'ils vous ont été prescrits. Demandez à votre pharmacien de diviser vos médicaments en deux contenants dûment identifiés. Gardez-en un de chaque médicaments dans votre bagage à main. Si vos bagages sont perdus, volés ou retardés, vous en aurez pour quelques jours.

  • Médicalert - Atteint de diabète, d'asthme, d'épilepsie ? Portez un bracelet qui informera immédiatement le personnel médical si vous tombiez malade grâce à une base de donnée accessible 24 heures.Consultez le site http://www.medicalert.ca

  • Certificat médical- Si vous devez vous administrer un médicament à l'aide de seringues, vous devrez présenter aux douanes un certificat signé de votre médecin attestant que ce matériel est réservé à un usage médical et personnel (disponible dans toutes les cliniques santé voyage). Assurez-vous d'avoir suffisamment de seringues surtout ! De la même manière, si votre médicament contient des narcotiques comme les comprimés pour la soulager la migraine, vous devez fournir une attestation de votre médecin.
  • Santé fragile Les personnes très susceptibles de contracter une grippe devrait consulter un médecin avant de partir, surtout en croisière.
  • Il est risqué de marcher pieds nus sur la plage. Évitez de vous blesser les pieds, surtout si vous êtes atteint de diabète. Gardez vos sandales pour jouer ou marcher sur la plage. Vous éviterez ainsi blessures, brûlures et infections.
  • Cliniques médicales à l'étranger- Si vous avez besoin de connaître d'avance les coordonnées d'un centre de santé capable de vous fournir des services pour une condition particulière, n'hésitez pas à nous appeler. Nous pouvons localiser rapidement un établissement dûment équipé à proximité de votre site de vacances.

Maladies et accidents en voyage : sachez les éviter
  • Mal des transports- Il apparaît au cours d'un déplacement à bord d'un véhicule quel qu'il soit. Il est cependant rare en avion. Il se manifeste par une sensation de malaise avec sueurs, pâleur, hypersalivation, parfois maux de tête, puis rapidement des nausées, vomissements, vertiges, faiblesse. Sans gravité, il n'en est pas moins désagréable. Pour le prévenir :

    • Bien dormir la veille

    • Repas normal avec aliments solides, éviter le vin blanc, le café,
      les boissons gazeuses.

    • Réduire les mouvements de la tête.

    • Regarder l'horizon.

    • Éviter les odeurs de tabac, de cuisine.

    • Éviter de lire

    • Sur un bateau : s'installer sur le pont, le plus près du centre de gravité.

    • Dans une voiture : se mettre de préférence à la place avant, à côté du chauffeur.

    • En avion : choisir une place au milieu de l'appareil.

Plusieurs produits disponibles sans prescription peuvent soulager les personnes qui en sont atteintes, mêmes les enfants. Consultez votre pharmacien pour vous assurer qu'un tel médicament ne causera pas d'interaction avec votre médicament d'ordonnance si vous en prenez un régulièrement et qu'il est permis de l'apporter à l'étranger.

  • Médicaments en vente libre- Si vos petits malaises se traitent bien avec un médicament disponible sans ordonnance, comme des allergies par exemple, sachez que plusieurs nouveaux produits sont interdits dans certains pays. Consultez votre pharmacien d'abord, faute de quoi, on pourrait bien vous les confisquer sans compter les problèmes aux douanes.
  • La diarrhée des voyageurs ou tourista- Là où vous allez, l'eau est peut-être potable, mais votre système n'est pas habitué aux micro-organismes qu'elle contient. Ne risquez donc pas la diarrhée des voyageurs et ne buvez que de l'eau de source embouteillée. Refusez une bouteille qui n'a pas été décapsulée devant vous et évitez les glaçons dans vos consommations.

    Si, après avoir bu de l'eau, vous souffrez de nausées ou avez des symptômes de gastro-entérite violents et persistants, rendez-vous IMMÉDIATEMENT à l'hôpital le plus près.

    Évitez les bars à salade et les aliments qui ont été lavés avec de l'eau contaminée. Évitez de manger des aliments crus et les fruits qu'on l'on ne peut peler : raisins et baies diverses. Pelez soigneusement fruits et légumes frais.

    N'achetez JAMAIS de nourriture auprès des vendeurs de rue. La règle d'or : pelez, cuisez ou évitez.
  • Prudence sur la plage - Lorsqu'aucun baigneur ne fréquente un cours d'eau, il y a généralement une bonne raison. Renseignez-vous sur les endroits où la baignade est permise.
  • Méduses -Informez-vous s'il y a des méduses dans la région et évitez la baignade en mer lorsque c'est le cas.
  • Méfiez vous de l'eau douce. En général, ne vous baignez pas dans un lac ou un étang. Les lacs contiennent souvent des parasites qui pénètrent sous la peau.
  • Il est risqué de marcher pieds nus sur la plage. Évitez de vous blesser les pieds, surtout pour les gens atteints de diabète. Gardez vos sandales pour jouer ou marcher sur la plage. Vous éviterez ainsi blessures, brûlures et infections.
  • Couvrez les enfants ! Sur la plage, les enfants, surtout s'ils sont très jeunes, devraient être vêtus d'un maillot de bain ou d'une couche, d'un T-shirt, d'un chapeau et des sandales. N'oubliez pas l'écran solaire !
  • Ne risquez pas l'hydrocution ! C'est un phénomène très fréquent et dangereux. Il s'agit d'une réaction violente pouvant aller jusqu'à l'arrêt cardiaque lorsqu'un un corps chauffé par le soleil est brutalement plongé dans l'eau fraîche. Plus la différence de température est importante, plus le risque est grand. Pour vous rafraîchir, ne vous lancez pas dans l'eau; allez-y doucement !
Sous le soleil !

Gens du Nord et du froid, nous savons fort bien quoi faire quand le mercure indique 30°C sous zéro ! Mais à 30°C au dessus, nous prenons souvent des risques inutiles et dangereux !

Respectez la chaleur comme vous respectez le froid !

  • Prenez le temps de vous acclimater, arrivé à destination (et ceci vaut également pour les premières journées ensoleillées de l'été au pays) allez-y doucement les deux premiers jours. Évitez les efforts physiques durant les heures chaudes.

  • Dans le Sud, imitez les habitants de l'endroit. Si personne ne travaille entre 12h00 et 15h00, ce n'est pas de la paresse, c'est du gros bon sens ! Ralentissez votre rythme. Après tout, vous êtes
    en vacances !

  • Rafraîchissez-vous souvent : douches et baignades dans la piscine ou la mer, pour faire baisser la température du corps et éviter le coup de chaleur.

  • Portez des vêtements clairs, amples et légers parce que les vêtements vous protègent mieux qu'une lotion solaire. Le blanc réfléchit la chaleur, le noir l'absorbe. Le coton et le lin sont des fibres naturelles et restent les meilleurs choix. Plus le tissage est serré, plus vous êtes protégés.

  • Couvrez votre tête - Portez des chapeaux, de préférence à larges bords pour garder les oreilles et la nuque à l'ombre. Portez des lunettes de soleil de qualité qui filtrent les rayons UV. Et oui, il est tout à fait possible d'en trouver à prix abordable !

  • Sachez prévenir la déshydratation, n'attendez pas d'avoir soif : buvez jusqu'à 2 litres d'eau ou de jus de fruits, et buvez jusqu'à 6 litres même si vous pratiquez des sports au soleil ou transpirez beaucoup; Évitez l'alcool et surtout la bière qui favorise la perte en eau. De plus, les moustiques sont attirées par les gens qui consomment de l'alcool.

  • Les enfants et les personnes âgées sont plus fragiles que vous !
    Ils se déshydratent plus vite et attrapent rapidement un coup de chaleur. Faites leur boire de l'eau souvent !
    • Assurez-vous qu'ils se baignent dans la piscine ou dans la mer pour faire baisser la température du corps. Sinon, douchez-les.
    • Habillez-les de coton léger et appliquez une bonne quantité de protection solaire indice 30 au minimum sur les parties exposées.
    • Insistez pour leur faire porter un chapeau et non une casquette
      qui ne protège pas les oreilles ni la nuque, de même que des chaussures, surtout sur la plage.
    • Et oui, les enfants aussi doivent porter de bonnes lunettes de soleil
  • L'écran solaire est essentiel surtout pour les enfants puisque le cancer de la peau peut mettre jusqu'à quinze ans avant de se développer.
    • Le facteur de protection solaire (FPS) doit être de 15 au minimum, de 30 pour les enfants.
    • Recherchez le logo de l'Association canadienne de dermatologie. Seuls les produits répondant à leurs normes de protection peuvent l'afficher.
    • Assurez-vous que le produit contient un écran pour les UVA et les UVB.
    • N'attendez pas d'être sur la plage pour l'appliquer; faites le avant de vous y rendre.
    • La baignade enlèvera plus de la moitié de votre protection; appliquez-en de nouveau après vous être séché ou utilisez un produit à l'épreuve de l'eau.
    • N'oubliez pas les parties sensibles du visages comme les oreilles, le nez, les lèvres et le contour des yeux. Utilisez un produit hypoallergène ou pour les peaux sensibles. Un coup de soleil sur
      les paupières fait gonfler douloureusement la chair.
    • Souvenez-vous que l'eau, le sable et le béton réfléchissent les rayons du soleil. Sur la plage et à la piscine, réfugiez-vous sous le parasol.
  • Ballade dans le désert - Si vous partez en excursion dans le désert, quelle que soit la raison, la durée de la ballade ou le temps de l'année, ne partez jamais sans apporter :
    • Des vêtements chauds; la température descend rapidement sous zéro dès que le soleil se couche, même en été
      • Une couverture;
      • Des barres de cérérales;
      • Au moins un gallon d'eau par personne.
  • La lucite estivale est tout bonnement une allergie au soleil; de petits boutons apparaissent sur la peau exposée et causent une vive démangeaison. Si vous en êtes atteint :
    • Allez-y graduellement lorsque vous prenez des bains de soleil; évitez de vous exposer de 11h00 à 16h00
    • Un indice de protection 45 au départ est essentiel
    • Certaines substances peuvent diminuer l'éruption cutanée. Consultez votre médecin ET votre pharmacien : un antihistaminique pourra peut-être vous aider.
  • Certains médicaments et produits provoquent de vilaines réactions lorsque la peau est exposée au soleil. Ils sont dits photo-sensibilisants, c'est-à-dire qu'ils sont sensibles à la lumière
    • Évitez les parfums et les crèmes parfumées
    • Plusieurs médicaments provoquent des réactions : antibiotiques, antidépresseurs, pilules contraceptives, médicaments pour le coeur et pour l'anxiété et certains produits dermatologiques.
Voyager avec des enfants

Voici de petits trucs qui peuvent vous aider à mieux planifier votre voyage pour que vos vacances soient agréables pour toute la famille.

 

• Avant d'amener vos enfants à Disneyworld, attendez que vos petits mousses soient assez âgés pour apprécier tout ce que ce gigantesque parc d'attraction peut leur offrir. À 2 ou 3 ans, les enfants se fatiguent plus vite et la capacité d'attention n'est pas la même qu'à 6 ou 7 ans, âge auquel ils reconnaîtront plus facilement leurs personnages préférés… sans avoir peur des mascottes !
Et vous ne serez pas déçus !

Voyager en voiture

• Ne prenez pas pour acquis qu'il est possible d'obtenir un siège de bébé au moment de la location d'une voiture à l'étranger. Le cas échéant, vous devriez préférablement en apporter un qui répond aux normes de sécurité nord-américaines.
• Vos vacances commencent au moment du départ, non pas à l'arrivée à destination. Si vous êtes membres CAA, demandez le TripTiks, le tracé personnalisé de votre itinéraire. Étudiez votre trajet avant de partir. Ça vous évitera de consulter la carte routière sans arrêt.
• Rendez le trajet amusant pour tous : visitez la bibliothèque municipale ou la librairie et apportez quelques livres sur cassettes que toute la famille pourra écouter pendant le trajet. Le co-pilote peut bien se transformer en animateur pour les enfants plutôt que d'éplucher le guide voyage !
• Prévoyez plus de temps pour arriver à destination. Vous aurez tous l'impression que le trajet est moins long si vous arrêtez à toutes les deux heures. Il est essentiel pour tout le monde de se dégourdir les jambes : les conducteurs pour prévenir la fatigue et les enfants pour brûler leur trop plein d'énergie !
• Emportez des collations et des boissons sans sucre et sans caféine. Fruits frais, craquelins de blé entier, crudités, fromage, noix et raisins secs et jus de fruits, ou tout simplement de l'eau de source, surtout s'il fait très chaud.
• Gardez des jeux, jouets, livres ou cassettes de musique dans l'habitacle de la voiture. En occupant vos enfants, vous aurez tout le loisir de vous concentrer sur la route.
• Vos enfants ont-ils l'habitude de faire la sieste ? Si oui, faites coïncider vos déplacements avec l'heure de leur sieste.
• Évitez de fumer dans la voiture, surtout si vos enfants souffrent du mal des transport.
• Un enfant qui souffre du mal des transport sera plus à l'aise s'il est assis en avant

Voyager en avion

• Même si la plupart des grandes compagnies aériennes acceptent les femmes enceintes jusqu'à 36 semaines si la grossesse se déroule normalement, la majorité des contrats d'assurance voyage peuvent couvrir la grossesse jusqu'à 31 semaines inclusivement au maximum.
• Les enfants doivent désormais avoir un passeport à leur nom. L'Organisation de l'aviation civile internationale a recommandé cette mesure pour la sécurité des enfants. Si vos enfants sont inscrits sur votre passeport, celui-ci reste valide jusqu'à sa date d'expiration, mais si vos enfants voyagent seuls sur le vol, ils ont besoin d'un passeport individuel.
• Il est fortement recommandé aux adultes voyageant sans leur conjoint mais avec leurs enfants d'avoir sur eux un acte notarié dûment signé par le second parent ou le tuteur légal qui autorise ce voyage, ceci pour éviter des difficultés aux douanes. Cet acte doit porter les noms des enfants et les noms et adresse du signataire.
• Informez la compagnie aérienne que vous voyagez avec des enfants. Les bonnes compagnies s'efforcent d'agrémenter leur voyage mais prévoyez tout de même apporter des jouets. Les agents de voyage et les employés de lignes aériennes peuvent vous aider à réserver les sièges les plus pratiques. Demandez-les.
• Assurez-vous que vos enfants ont quelque chose à boire dès le décollage et à l'atterrissage pour prévenir l'inconfort du changement de pression.
• Un enfant de moins de 2 ans peut voyager sur vos genoux mais dès cet âge, vous devrez lui réserver un siège. Si votre bébé pèse moins de 12 kg (25 lb) et qu'il ne peut se tenir assis, vous pouvez obtenir un berceau en le demandant dès la réservation des billets. Les berceaux ne sont disponibles que sur les gros appareils.
• Si un membre de la famille a des allergies alimentaires ou si vos enfants n'aiment pas n'importe quelle nourriture, vous pouvez commander des repas spéciaux, incluant des repas d'enfants, à votre compagnie aérienne au moins 24 heures à l'avance. Ils en ont pour tous les régimes.

Arrivés à destination

• Remettez à vos enfants une carte sur laquelle on trouve vos coordonnées à l'étranger. Demandez-leur de la conserver en tout temps. Si vous deviez vous perdre de vue, ils seront en mesure de vous retrouver.
• Informez vos enfants des activités à venir; ils participeront mieux s'ils sont informés du programme de la journée.
• Lorsque vous sortez, déterminez à l'avance un point de rencontre où vous retrouverez vos enfants si l'un d'eux devait s'égarer.
• Montrez à vos enfants comment se servir du téléphone à l'étranger et assurez-vous qu'ils connaissent le nom et le numéro de téléphone de la personne ou de l'endroit où ils doivent appeler s'ils se perdent et que vous n'êtes pas avec eux.
Les enfants sont plus fragiles que vous ! Ils se déshydratent plus vite et attrapent rapidement un coup de chaleur.
- Faites les boire souvent; de l'eau ou des jus sans sucre

- Assurez-vous qu'ils se baignent sous bonne surveillance dans la piscine ou dans la mer pour faire baisser la température du corps. Sinon, douchez-les.
- Habillez-les de coton léger et appliquez une bonne quantité de protection solaire indice 30 au minimum sur les parties exposées.
- Insistez pour leur faire porter un chapeau et non une casquette
qui ne protège pas les oreilles ni la nuque, de même que des chaussures, ou des sandales bien attachées, surtout sur la plage.
- Et oui, les enfants aussi doivent porter de bonnes lunettes de soleil !

Petit guide confort pour les snowbirds

Vous voyagez beaucoup, souvent, longtemps ? Voici des trucs voyages récoltés auprès de notre clientèle Snowbirds pour assurer votre confort.

Vous pouvez probablement voyager même avec une maladie chronique. Croix Bleue vous offre de faire remplir un questionnaire médical par votre médecin qui sera soumis à notre directeur médical. Dans la mesure où votre maladie est sous contrôle, elle pourrait peut-être être couverte également. Vous n'êtes absolument pas obligé de faire remplir ce questionnaire. Mais c'est le meilleur moyen de savoir si votre condition peut-être couverte
ou non. Si vous choisissez de ne pas le soumettre, souvenez-vous que toute maladie pré-existante n'est pas couverte par l'assurance voyage mais vous êtes couvert en cas d'accident ou de maladie subite qui n'a aucun lien avec votre condition. Pour plus de détails, n'hésitez pas à nous appeler au 1 888 594-8161.
Maladie chronique ? Apportez suffisamment de vos médicaments. Calculez une provision supplémentaire d'une semaine. Ne risquez pas votre santé ! En Occident, les médicaments se ressemblent mais ne sont pas tout à fait les même. En Orient, ne prenez aucun risque. Plusieurs décès sont survenus en raison de médicaments contrefaits.
Santé fragile ? Ce qui ne veut pas dire que vous ne pouvez voyager; mais vous devez assurément prendre plus de précautions. Consultez votre médecin. Peut-être vaudrait-il mieux vous faire vacciner pour la grippe avant de partir, surtout si vous partez en croisière.
Pour connaître d'avance les coordonnées d'une clinique ou d'un hôpital, appelez nous ! Nous pouvons vous donner dès le départ l'adresse et le service où vous adresser si vous avez à consulter
en voyage.
Identifiez vos bagages -Combien de valises noires ou marines voyez-vous sur les tapis roulants ? Identifiez vos bagages au moyen d'un signe distinctif : un ruban, un autocollant, une étiquette, un macaron, n'importe quoi, mais faites preuve d'imagination !
Saviez-vous que les personnes âgées sont plus sensible au soleil et à la déshydratation que la moyenne des gens ? Prévenez donc les coups de chaleur et les insolations en buvant beaucoup, beaucoup d'eau et en protégeant votre peau. Parasol, écran solaire, bouteille d'eau et large chapeau et sandales devraient vous accompagner tous les jours à la plage.
Évitez de vous blesser les pieds. Il est risqué de marcher pieds nus sur la plage, surtout pour les gens atteints de diabète. Gardez vos sandales pour jouer ou marcher sur la plage;
vous éviterez ainsi blessures, brûlures et infections. Si vraiment vous préférez marcher pieds nus, marchez sur du sable mouillé et propre ; ainsi, vous risquez moins de vous enfoncer dans le sable et vous diminuez les risques d'infection.
En Bretagne, on fait comme les Bretons ! Où que vous soyez, n'ayez pas l'air de touristes pour éviter d'être la cible des voleurs. Avant d'aller acheter vos souvenirs, observez les gens de l'endroit et adoptez leurs manières et leur allure lorsque vous déambulerez en ville. Ont-ils une caméra autour du cou ? Ont-il beaucoup d'argent sur eux ? Non n'est-ce pas ? Alors faites comme eux ! Cachez votre caméra dans un sac et essayez de régler vos achats par carte de crédit ou par carte bancaire, le meilleur moyen pour ne pas transporter d'énormes sommes d'argent.